S’INFORMER SUR LE VHC.

L’hépatite C est une maladie hépatique virale due au virus de l’hépatite C (VHC) dont l’évolution naturelle peut entraîner des hépatites aiguës comme des hépatites chroniques. La sévérité de l’hépatite C est variable et peut aller d’une forme asymptomatique pendant de nombreuses années à une maladie potentiellement grave. L’OMS estime qu’en 2016, environ 399 000 personnes dans le monde sont mortes d’une hépatite C, le plus souvent des suites d’une cirrhose ou d’un carcinome hépatocellulaire. ⁽¹⁾


Le virus.

  • Le VHC est un virus enveloppé à ARN positif simple brin de la famille des Flaviviridae appartenant au genre des Hépacivirus. La particule virale icosaédrique mesure de 56 à 65 nm de diamètre. ⁽²⁾
  • Son génome est constitué de 3 protéines structurelles (Core, E1, E2) et de 7 protéines non structurelles (p7, NS2, NS3, NS4A, NS4B, NS5A, NS5B) impliquées dans la morphogénèse de la particule virale, de la réplication de l’ARN et de la régulation des fonctions cellulaires. Certaines de ces protéines sont la cible d’Antiviraux d’Action Directe (AAD). ⁽²⁾
  • Il existe 7 génotypes de G1 à G7, et de nombreux sous-types. ⁽²⁾


La maladie.

  • L’infection est le plus souvent asymptomatique en phase aiguë et au stade chronique, jusqu’à un stade avancé de la maladie. La maladie est longtemps silencieuse : le délai entre le diagnostic et la survenue d’une cirrhose peut s’étendre sur des dizaines d’années. ⁽³⁾
  • En l’absence de traitement antiviral, elle est source de complications graves à long terme telles que le développement d’une cirrhose et à plus long terme d’un carcinome hépatocellulaire. ⁽³⁾
  • En France, l’hépatite C chronique est la 2ᵉ cause de cirrhose et de carcinome hépatocellulaire, après la consommation excessive d’alcool. Elle est la 2ᵉ cause de transplantation hépatique (cirrhose et carcinome hépatocellulaire confondus). ⁽⁴⁾
  • L’infection virale C est responsable de 2 600 décès par an en France. ⁽⁴⁾


Transmission.

  • Le VHC se transmet par voie sanguine. ⁽²⁾

Pratiques ou évènements présentant un risque de transmission du vhc par voie sanguine ⁽⁵⁾


Épidémiologie.

Quelles sont les populations à haut risque ? (3) (6-10)

Faites passer votre souris sur les icônes ci-dessous pour afficher les informations

Usagers de drogue

La prévalence est élevée chez les patients ayant consommé des drogues par voie intraveineuse ou nasale au moins une fois dans leur vie ⁽⁶⁾ ⁽⁷⁾ : c’est le principal réservoir de transmission du VHC. ⁽³⁾ Ils représentent 80% des nouvelles infections. ⁽³⁾

Personnes détenues

Promiscuité et comportements à risque font des prisons des lieux à haut risque de transmission. ⁽⁸⁾ ⁽⁹⁾

La prévalence de l’ARN du VHC est estimée à 4,8% en prison. ⁽³⁾

Migrants

Les personnes provenant de pays à incidence VHC élevée ont un risque important d’être contaminées. ⁽¹⁰⁾ Il a été estimé une méconnaissance du statut viral chez ces personnes dans 38 à 89% des cas selon leur origine géographique. ⁽³⁾

Co-infectés VIH/VHC

Les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes sont à risque plus élevé ⁽¹⁰⁾ : ils représentent presque 10% des nouvelles infections. ⁽³⁾

Transfusions avant 1992

Le risque de transmission du VHC était majeur chez les patients transfusés avant la mise en place du dépistage systématique des anticorps anti-VHC sur chaque don de sang en 1992. ⁽³⁾
La prévalence de l’hépatite chronique C chez les patients transfusés avant 1992 est de 1,12% en France. ⁽³⁾

Patients avec comorbidités psychiatriques

Ces patients sont 5 à 10 fois plus infectés par le VHC que la population générale. ⁽¹⁰⁾

En route vers l’élimination.

Baromètre de l’hépatite C

Nombre de patients guéris en France depuis la mise à disposition des AAD ⁽11⁾


Ressources.

Ressources

Remis accordéon : L’hépatite C
Download
VHC l’essentiel anglais
Download
VHC l’essentiel arabe
Download
VHC l’essentiel géorgien
Download
VHC l’essentiel punjabi
Download
VHC l’essentiel russe
Download
VHC l’essentiel urdu
Download

AAD : Antiviraux d’action directe ; ARN : Acide ribonucléique ; OMS : Organisation mondiale de la santé ;
VHC : Virus de l’hépatite C ; VIH : Virus de l’immunodéficience humaine.

Références :

1. OMS. Hépatite C. 9 juillet 2019. En ligne. Disponible sur https://www.who.int/news-room/fact-sheets/detail/hepatitis-c. Dernière consultation le 3 mai 2020.

2. Morozov VA, Lagaye S. Hepatitis C virus: Morphogenesis, infection and therapy. World J Hepatol 2018 February 27; 10 (2): 186-212.

3. HAS. Évaluation des stratégies de dépistage des personnes infectées par le virus de l’hépatite C (VHC) Volet 1. Évaluer l’efficience des stratégies de dépistage. Évaluation économique. Septembre 2019.

4. Dhumeaux D, et al. Prise en charge des personnes infectées par les virus de l’hépatite B ou de l’hépatite C. Rapport de recommandations 2014.

5. INPES. Hépatite C : Du dépistage au traitement – Questions et réponses à l’usage des patients (2007). Consulté le 26.06.2018 sur le site de l’INPES : http://www.inpes.sante.fr/CFESBases/catalogue/pdf/1055.pdf.

6. Brouard C, et al. HCV and HBV prevalence based on home blood self-sampling and screening history in the general population in 2016: Contribution to the new French screening strategy. BMC Infect Dis. 2019 Oct 28;19(1):896. doi: 10.1186/s12879-019-4493-2.

7. Leon L, et al. Estimating prevalence from dried blood spots without using biological cut-offs: application of a novel approach to hepatitis C virus in drug users in France (ANRS-Coquelicot survey). Epidemiol Infect. 2019 Jan;147:e220. doi: 10.1017/S0950268819001043.

8. Izquierdo L, et al. Prevalence of hepatitis E virus and reassessment of HIV and other hepatitis virus seroprevalences among French prison inmates. PLoS One. 2019 Jun 26;14(6):e0218482.

9. Semaille C, et al. Prevalence of human immunodeficiency virus and hepatitis C virus among French prison inmates in 2010: a challenge for public health policy. Eurosurveillance. European Centre for Disease Prevention and Control; 2013; 18: 20524.

10. Hollande C, et al. Micro-elimination of hepatitis C virus. Liver Int 2020 Feb;40 Suppl 1:67-71. doi: 10.1111/liv.14363.

11. SOS hépatites. Hépatite C : Sous la barre des 100 000 ! Communiqué de presse du 4 juillet 2019.

12. Dessauce C, et al. Les antiviraux à action directe dans le traitement de l’hépatite C chronique : retour sur quatre ans de prise en charge par l’assurance maladie (janvier 2014-décembre 2017). Journée nationale de lutte contre les hépatites 2019./ BEH 24-25 septembre 2019.